"

Fléaux Sociaux à Oued Rhiou

Lla famille face aux fléauts sociaux Fléaux sociaux et dysfonctionnements familiaux. Le sujet a longtemps été tabou .es bruits de motos à Oued Rhiou  LA PROSTITUTION SÉVIT MASSIVEMENT à Oued Rhiou   Mendicité à Oued Rhiou: De la nécessité au professionnalis

Oued Rhiou chaba oua andeha takalidha oua lakin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!    

A quand les Foyers ou DIAR ERRAHMA pour personnes âgées de Oued Rhiou: des vies disloquées, des jours qui se ressemblent

Ils se sont retrouvés un jour abandonnés à leur triste sort. sans famille, sans soutien.

L'affection a déserté le coeur de ceux qui les ont aimés autrefois. Ils sont devenus une charge parce que l'âge les a trahis, les laissant sans défense. Pour certains, parce que leur handicap est devenu trop pesant.

On se décharge alors de la responsabilité de ces personnes devenues trop aigries, trop grincheuses ou trop dépendantes. On leur impose une famille de substitution, puis on s'en lave les mains : l'Etat s'en occupera.

Le fils, le frère ou la soeur, parfois même les parents, s'éloignent peu à peu de cet être gênant et deviennent des étrangers, les liens se disloquent. Commence alors une nouvelle vie. Anonyme, parmi d'autres soi-même que le sort a réunis, où on ne se sent ni seul ni en famille.

On les retrouve endormis dans les places publiques,sous ce froid glacial.Mon DIEU;Ayons pitié,soyons solidairees pour leur offrir un centre d'hébergement ou DIAR ERRAHMA.

Le seul gros probleme que rencontre les  rhiouis;c'est l'avalanche de MOTO BRUIT qui sont l' un des grands dangers pour les familles les enfants et surtout les malade,sans papiers sans assurance et demunis de silencieux et sans lumirèes,  qui font ravage dans toute la ville et personne ne s'en souci QUI PEUT NOUS SAUVE?

 Ali baba et le miliers de voleurs? pauvre OUED RHIOU.Ce svols de sacs,cambriolages de maisons,vols de motos,piccpokets font fureur à OUED RHIOU

je sProstitution : Un business à OUED RHIOU !

Ces femmes qu'on appelle «filles de joie» se font appeler Zouzou, Pamela, Sirena, Paulette et Haloum, des noms de guerre qui leur permettent de monter au front sans aucun pincement au cœur.

Ces paravents ténus ne sont qu'un voile, des sobriquets, qui leur permettent de garder un semblant d'anonymat dans un monde où tout se sait, puisqu’on les taxe toutes de «Madame tout le monde», prêtes à se livrer au plus offrant.

Et dans ces enchères de la chair, elles sont les perdantes, des loosers, contraintes chaque jour à jouer à la roulette russe, en se gavant de psychotropes, d'alcool et de drogue.

«Cela me permet d'oublier ma condition de femme-objet et de femme soumise aux caprices de mon souteneur», affirme Haloum, une femme venue d'une contrée lointaine, coincée entre Si, un petit lieu qu'elle a fui alors qu'elle était encore jeune, quand le fruit d'une relation incestueuse, forcée, a commencé à enfler dans ses entrailles.

Aujourd'hui entre deux clients, elle quitte la chambre qu'elle a louée dans un hôtel miteux , pour aller quérir, dans un bouiboui ou un bar de seconde zone, un troisième puis un quatrième puis… jusqu'à n'en plus pouvoir.

 

OUED RHIOU;la mendicité prennd de l'ampleur avec de faux pauves et de monis néessiteux.is triste !!!

Ne me demande pas pour quoi ?!!!

Car je ne saurais dire quoi que se soit …

 LUTTE CONTRE les fléaux sociaux,vers la miise en en place d'un plan d'urgence.avec 'mplication du role de la société civile .s juste que je suis triste  

je me rappelle dans les années 70 il n'y avait pas une seule famille à Oued Rhiou qui n'avait pas un vélo et même deux. Tout le monde se déplaçait à vélo et les gens n'avaient aucun complexe à le faire. Aujourd'hui même pour aller acheter son sachet de lait les gens utilisent leurs véhicules et ensuite ils s'étonnent de trouver les routes embouteillées. Cela ne veut pas dire qu'on doit pas posséder une auto mais laissons la pour les longs trajets.Qu'en pensez-vous? bonne idee utiliser le velo pour plusieurs facteur .....

1..pour garger sa physionomie intacte (sport)

2..moins de polution benifique pour la planete terre

3..bonne chose pour se ravitaller en oxygene

C'est une question de civisme, de respect de sois même avant tout! Allah yahdi ma khlak.

Des habitants de la ville de Oued Rhiou, se plaignent des bruits nocturnes causés par les motos en circulation, mais surtout par des jeunes en motocycles depuis quelques années. Selon des citoyens , chaque nuit que Dieu fait, le passage en groupe de ces jeunes avec leurs moto les tire de leur sommeil et cela dure jusqu’à des heures indues de la nuit.

Les citoyens sont de plus en plus gênés par des bruits provenant de la circulation motocycles. Le bruit affecte non seulement la qualité de la vie, mais également la santé des citoyens à partir de certains seuils de volumes sonores. Le décret exécutif n°93-184 du 27 juillet 1993 réglemente l’émission des bruits. L’article 2 stipule que « les niveaux sonores maximums admis dans les zones d’habitation et dans les voies et lieux publics ou privés sont de 70 décibels (70 DB) en période diurne (6 heures à 22 heures) et de 45 décibels (45 dB) en période nocturne (22h à 6 h) ».

Lire la suite... Journal officiel N° 50 du 28.07.1993       

article 3 précise : « Les niveaux sonores maximums admis au voisinage immédiat des établissements hospitaliers ou d’enseignement et dans les aires de repos et de détente ainsi que dans leur enceinte sont de 45 décibels (dB) en période diurne (6h à 22h) et de 40 décibels (dB) en période nocturne (22h à 6h). » Selon cette loi, toutes les émissions sonores supérieures aux valeurs limites indiquées aux articles précédents sont considérées comme une atteinte à la quiétude du voisinage, une gêne excessive, une nuisance à la santé et une compromission de la tranquillité de la population.

« comment expliquer le silence qui entoure ces questions au niveau de la vie institutionnelle du pays, dans les médias ou tout simplement au niveau de l’opinion publique ? Déposer une plainte pour tapage nocturne auprès des services de police d’un quartier est une gageure, sachant pertinemment qu’elle n’aboutira jamais. Sur un autre plan et à notre connaissance, aucune étude n’a été lancée par l’ONS ou un autre département ministériel sur l’impact du bruit sur nos populations. » L’Etat semble totalement se désintéresser de cette question. Les cités se transforment, dès les premières lueurs du jour, en un vaste marché communal où les camelots dictent leur loi.

Et que je ne retrouve plus ma piste !!!

Ce soir,

Je ne veux parler à personne …

Je ne veux même pas entendre le téléphone sonne

Au fond de moi… oui ce cœur qui ne raisonne !!!!

Ce soir

 

 

Elles repensent à cette nuit qui deviendra demain un vieux passé….

Ce soir,

Je rouvre les terroirs de ma mémoire

Je ne trouve dedans que…les traces de désespoir

 

 

Je veux bien y croire !!!!

<<
OUED RHIOU ex. INKERMANN vous remercie pour votre visite WebMaster Dr KRIM ARBI
وادي رهـيــــــــــــو تـــــــرحب بــكــــــــم

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site