"

El H'madena

daira dépendante de la wilaya de Relizane.Appelée jadis,Ardjet Khaourara et ses douars BRADID KHELAIFIA EL HOMR OULED MIHOUB .Malheureusement, à l'Ouest d'Hamadena, le sol est salé, et plus «ette zone sera irriguée, plus elle sera salée. L'on a préconise le système d'irrigation par pompes ou norias, supérieur à bien des égards à celui des barrages,1901;par la commune mixte de Renault (département d'Or une somme de cinq mille francs à titre de fonds de concours pour tra' d'alimentation en eau potable du centre d'Hamadena; Par le repiquage, on assure une augmentation appréciable des rendements, une économie d'eau s'élevant à 1/3 au minimum,le hameau d'Hamadena à l'Ouest, à la limite même de la plaine constituée par les premiers chaînons tertiaires, non loin du point où la Djidiouia passe ,Des expérimentations effectuées en 1950-60 à la Station d'études des sols salins d'Hamadena (Algérie), il semble résulter que le Dah ou Knénaf (Hibiscus cannabinus, famille des Malvacées) serait une plante textile particulièrement bien .Ils constituent le  bourrelet qui entoure la Sebka el Malah et s' étendent jusqu'à Hamadena et même jusqu'à la Djediouia où leurs assises buttent contre le cale, à Litho'hamnium ;Hamadena Bas Chélif rive gauche Bas Chélif rive droite Moyen Chélif Total 101 800 ha 3) Terres médiocres ou mauvaises pouvant être ultérieurement récupérées .
A la station d'étude des Hamadena dominent les solontchak caractérisés secondairement par le fait d'être sodiques, magnésiens ou calciques. On observe : 1° des solontchaks Na, associés à des solonetz Na ou à des solonetz Na, Le sol est alors complètement nu, mais dans les ravines où affleurent des sables plus ou moins mélangés de limon les Indigènes essaient de faire quelques cultures ; en fait, les méditas des environs d'Hamadena et des Beni Dergoun, Hamadena Petit patelin entre Mostaganem et Oued Rhiou;Ici encore, on a pu réussir l'élevage bovin, c'est une des sources de prospérité du village de Hamadena, qui possède de belles oliveraies aux rangées vigoureuses.Il me  conta les premiers temps de leur vie, lorsqu'ils habitaient Hamadena : ils allaient chercher l'eau avec un bourricot, brûlaient du «gouch- guech» pour faire la cuisine ou se chauffer un peu,

<<
OUED RHIOU ex. INKERMANN vous remercie pour votre visite WebMaster Dr KRIM ARBI
وادي رهـيــــــــــــو تـــــــرحب بــكــــــــم

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×